Nouvelles

Une boursière sénégalaise réussit son examen de synthèse doctoral

UNE BOURSIÈRE SÉNÉGALAISE RÉUSSIT SON EXAMEN DE SYNTHÈSE DOCTORAL


Boursier: Aminata DIAGNE
Cohorte: 2015
Programme: Agroéconomie
Établissement: Université Laval
Niveau de formation:

Mme Aminata DIAGNE, boursière sénégalaise cohorte 2015 au doctorat en agroéconomie à l'Université Laval (Québec), vient de réussir brillamment son examen de synthèse doctoral. Toutes nos félicitations Mme Diagne et nous vous souhaitons maintenant le plus grand succès dans la recherche et la finalisation de votre thèse. Une description du sujet de la thèse est ci jointe.


Description du sujet de la thèse

Au Sénégal l’agriculture constitue une locomotive colonne vertébrale, un levier de croissance économique et une source de revenu des populations, particulièrement dans le monde rural. Elle contribue en effet à hauteur de 16,7% au PIB et nourrit plus de 70% de la population du monde rurale (SES.2015). Conscient de cela, le gouvernement du Sénégal et ses partenaires techniques et financiers parmi lesquels la Banque Mondiale en ont fait une priorité.

Pour booster la productivité et les revenus des agriculteurs, l’accent a été mis sur la recherche à travers le financement du développement d’innovations technologiques agricoles dans 12 filières en l’occurrence, les céréales sèches (mil, maïs, sorgho et fonio), les cultures associées (arachide, niébé et sésame), les filières lait et viande et les filières horticoles (oignon, tomate et mangue). Ces technologies sont diffusées par le canal du Programme de Productivité Agricole en Afrique de l’ouest (PPAAO) depuis 2007.

Dans mon sujet de  Ph.D. dont le thème s’intitule «Adoption et impacts des innovations technologiques agricoles dans les filières maïs et arachide au Sénégal » je m’intéresse en particulier aux technologies diffusées dans les filières maïs et arachide.

Dans la filière maïs, l’innovation diffusée est un paquet technologique composé de semences améliorées, d’itinéraires techniques et de séances d’informations, de  formations et démonstrations. Dans le cadre de la filière arachide, l’innovation technologique diffusée concerne la transformation artisanale et porte sur une table de traitement permettant de réduire le taux d’aflatoxine, une substance cancérigène présente à plus de 90% dans l’huile artisanale d’arachide triturée et vendu dans le Bassin Arachidier.

La thèse est construite sur la base de trois articles. Le premier consiste en une méta-analyse de la variable genre sur l’adoption d’une technologie agricole en vue de vérifier la véritable influence de cette variable dont les résultats sont contrastés dans la littérature. Le deuxième article a trait à la table de traitement de l’arachide et a pour objectif général d’étudier son utilisation au sein des groupements et d’analyser ses retombées économiques et sociales. Le troisième article étudie les stades de l’adoption des semences améliorées et des itinéraires techniques de maïs et évalue l’impact de cette adoption sur la production, les revenus et dépenses de consommation des producteurs de maïs.

Cette thèse est sous la direction du professeur Lota Dabio Tamini , Directeur du programme de doctorat en agroéconomie et la codirection du professeur Titulaire Patrick Mundler de la FSAA.

Cette thèse est entièrement appuyée par le Programme canadien des bourses de la Francophonie envers qui nous sommes très reconnaissante.

© Tous droits réservés. Programme canadien de bourses de la Francophonie 2017
Réalisation de Distantia