Nouvelles

Félicitations

FÉLICITATIONS

La boursière Melhia Bissière a obtenu un résultat A pour son examen de projet pour sa proposition de recherche sur les réseaux socionumériques.


Résumé de projet

RÉSEAUX SOCIONUMÉRIQUES : LE CONFORMISME CHEZ LES ADOLESCENTS QUÉBÉCOIS ET MAURICIENS

Candidate à la Maitrise en communication concentration études médiatiques

Département de Communication Sociale et Publique

Faculté de Communication

Université du Québec À Montréal, Canada.

 

Contexte et problématique

Au-delà de sa capacité à diffuser l'information dans tous les domaines de l’activité humaine, la technologie numérique est de plus en plus considérée comme un instrument de sociabilité. À échelle internationale, pratiquement deux milliards d'internautes sont connectés aux réseaux socionumériques. Au Canada, cinq personnes sur dix sont actives sur Facebook (Global Digital Statistics, 2014). Et à l’île Maurice, qui fait partie du continent africain, ce taux est de trois habitants sur dix (Gopalla, 2012).

Cette prééminence technologique ne touche pas uniquement les populations adultes mais marque une immersion numérique chez les adolescents (Molénat, 2011; Fluckiger, 2006). Au Canada, plus de 67% des adolescents de 12 ans et 95% chez ceux de 16 ans sont connectés à Facebook (Habilo Médias, 2014). À Maurice, le taux de connectivité est de 44% chez les jeunes de 12 à 15 ans (TNS Analysis Mauritius, 2011). Tout en révolutionnant la communication, ces technologies socionumériques confèrent un automatisme et une disciplinarisation des pratiques, liées à la pression au conformisme (Bonenfant et Farmer, 2012). Ceci aura pour incidence d’altérer la façon d'être, de penser et d'agir de l’usager face à l’influence d’autrui (Zammar, 2012).

L’exposition au conformisme dans les interactions en ligne est discutable. Dans la littérature, nous observons une concentration des recherches dans des contextes de communication en face à face et en communications médiatisées par ordinateur et auprès des adultes et des enfants (Rosander and Eriksson, 2012; Laporte et al., 2010; Asch, 1956; Berenda, 1950). En revanche, le conformisme dans la communication dans les réseaux socionumériques n’a été que très peu exploré. Au Canada aussi bien qu’à Maurice, aucune étude n’a été trouvée.


Question de recherche

Les limitations de la literature nous permettent d’élaborer la question de recherche suivante:

Comment les adolescents québécois, comparativement aux adolescents mauriciens, répondent-ils au conformisme dans les réseaux socionumériques?

Méthodogie

Notre étude empirique a pour objectif de réaliser une étude comparative auprès d’un échantillon d’adolescents âgés de 13 à 15 ans du Québec et de Maurice en référence à un cadre théorique fondé sur la psychologie sociale de Solomon Asch (1952, 1956). Ce théorien a démontré qu’un tiers des humains se soumettaient au conformisme face à la l’opinion d’une majorité unanime dans une situation d’interaction. Notre recherche visera à créer une interaction sur un réseau socionumérique avec des groups d’adolescents. Un débat sur des questions basées sur les connaissances générales sera effectué auprès des participants. Une partie de ces répondants sera composé de collaborateurs qui émettront des réponses erronées comme dans le modèle d’Asch pour créer le conditionnement expérimental qui nous permettra de mesurer l’effet sur le sujet réel, et ainsi le conformisme.  Suivant cette expérimentation, un entretien qualitatif avec les sujets réels aura lieu afin de comprendre comment ces derniers ont vécu la situation et les raisons qui auront contribué au conformisme.

 

Résultats escomptés

À la lumière de ces résultats, nous estimons que le conformisme sera validé auprès des deux populations d’adolescents. Une différence dans le degré de conformisme entre les deux régions pourrait également être observée fort de la prééminence des usages des réseaux socionumériques, des variations culturelles et démographiques. De par la rareté des études dans ce domaine, nous estimons que notre recherche contribuera à apporter de nouvelles connaissances scientifiques tout en adoptant une approche novatrice. Sur le plan de la pertinence sociale, pour reprendre les propos du pédagogue Houdé (2012), l’étude du conformisme serait riche en enseignements. Selon lui, il faudrait apprendre aux jeunes à inhiber leur tendance conformiste pour cultiver l’originalité. Dans la même veine, en se soumettant à la pression de groupe, les adolescents peuvent également adopter des comportements déviants tels que la cyberintimidation, la fraude et la tromperie. La présente recherche pourrait ainsi contribuer à outiller les pédagogues à définir des stratégies pour gérer la prédisposition au conformisme.

Mots clés: réseaux socionumériques, adolescents, conformisme, originalité, psychologie sociale


Biographie 

Née à l’île Maurice, Melhia Bissière est journaliste de profession et auteure pour la Collection Maurice, un recueil de nouvelles littéraires qui regroupe une vingtaine d’auteurs mauriciens. Elle possède une licence  en Communications avec spécialisation en journalisme à l’Université de Maurice avec distinction, obtenue en 2012.

Boursière du Programme Canadien de Bourses de la Francophonie (PCBF) en 2013, Melhia Bissière est actuellement candidate à la maitrise en communication concentration études médiatiques à l’Université du Québec À Montréal. Elle est présentement en préparation de mémoire.

Parallèlement, elle est membre de l’association caritative Joie de Vivre Universelle, qui encadre les enfants handicapés à Maurice. Et parallèlement, elle gère le projet social Le Noël de l’Espoir qui vise à collecter des jouets et du matériel scolaire pour des enfants démunis de Maurice à travers les médias. 

© Tous droits réservés. Programme canadien de bourses de la Francophonie 2018
Réalisation de Distantia