Nouvelles

PROMOTION D'UN ANCIEN BOURSIER

PROMOTION D'UN ANCIEN BOURSIER

Nomination de Monsieur Franck Armel AFOUKOU au poste de Premier Secrétaire à la Délégation permanente du Bénin auprès de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) à Paris, en France.


Je suis Franck Armel AFOUKOU, originaire de la République du Bénin. J’exerce la profession de diplomate au Ministère béninois des Affaires étrangères. Dans le cadre d’un plan de formation continue du personnel, le Ministère m’a permis de bénéficier d’une bourse d’études du Programme canadien des bourses de la Francophonie (PCBF) en 2011.

Avec cette bourse d’excellence, j’ai effectué des études universitaires de haute qualité dans la prestigieuse École nationale d’administration publique (ENAP) du Québec. J’y ai obtenu, au bout d’une dure et laborieuse année universitaire, le diplôme d’étude supérieure spécialisée (DESS) en administration publique, option pour analystes, concentration administration internationale.

De retour au Bénin et fort des nouvelles connaissances, compétences et aptitudes acquises, j’ai bénéficié très rapidement de la confiance de la hiérarchie du Ministère. Il m’a promu au poste très sensible de directeur adjoint du Protocole d’État que j’ai occupé de mars 2013 à décembre 2014. Une nouvelle promotion m’a été ensuite accordée. C’est ainsi que depuis février 2015, j’exerce les fonctions de Premier Secrétaire à la Délégation permanente du Bénin auprès de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture (UNESCO) à Paris, en France.

À la direction du Protocole d’État, j’ai exercé des responsabilités auxquelles mon séjour canadien m’avait déjà fort heureusement bien préparé. Elles consistaient, entres autres, à organiser, sur les plans diplomatique et pratique, les rencontres internationales et visites au Bénin de hautes personnalités étrangères (chefs d’État ou de gouvernement, ministres, parlementaires, chefs d’organisations internationales, etc.) la gestion du corps diplomatique et consulaire accrédité au Bénin; les cérémonies, réunions et manifestations officielles, etc.

Tout le savoir, le savoir-faire, le savoir-vivre et le savoir-être acquis au Canada ont été plus que déterminant dans l’accomplissement de mes fonctions à ce poste. Pour avoir appris davantage à travailler dans un environnement interculturel au Canada, j’avais le contact et la collaboration faciles avec les diplomates et officiels étrangers. De même, les différentes notions maitrisées dans le cadre de mon programme en administration internationale m’ont offert de nombreuses clés pour résoudre, au mieux et au quotidien, certaines situations de travail tant en matière de gestion des ressources qu’en matière d’analyses juridique et politique.

C’est presque certain : ma récente promotion pour servir auprès d’une institution spécialisée de la famille des Nations Unies, en l’occurrence l’UNESCO, ne serait pas dépourvue de tout lien avec mes expériences antérieures. Ce lien serait encore plus perceptible avec ma formation en administration internationale au Canada. Dans ce nouvel et actuel environnement de travail, je continue de puiser dans mes riches et divers « trésors canadiens » pour faire face aux préoccupations d’ordre juridique et politique qui intéressent mon pays, ainsi que pour suivre le débat sur de pertinents sujets au sein de l’Organisation et y contribuer aisément.

Au demeurant, la bourse du PCBF a provoqué une vague de promotion et d’avancement dans ma carrière sans épargner ma vie personnelle. Au-delà du diplôme universitaire, j’ai également beaucoup appris de la société canadienne, voire nord-américaine. C’est pourquoi je ne saurais terminer ce témoignage sans recommander aux futurs boursiers de savoir saisir, dans sa plénitude, l’opportunité que constitue le PCBF. Étudier au Canada a certes ses exigences. Il n’en demeure pas moins que c’est une chance pour des études plus valorisantes et de qualité, des perspectives de carrière plus rassurantes et …un avenir tout simplement radieux.

© Tous droits réservés. Programme canadien de bourses de la Francophonie 2018
Réalisation de Distantia